Billet

Et c’est ici qu’on se quitte, les copains.
La der de der : ICI

Que dire ?

Merci à vous tous, en particulier aux lecteurs réguliers, à ceux qui m’ont laissé des tas de tops commentaires. Merci pour vos encouragements, vos remarques, vos questions qui m’ont fait me sentir moins seul (le lot de tant sur le Net). Merci d’avoir « suivi », d’avoir laissé le temps à ce blog de prendre un peu d’épaisseur aussi.

Merci à mes sparring-partners : RG, Zardû, Ninja… qui ont lu en avant-première mes papiers, participé chacun à leur façon à la « réussite » de ce site.

Merci à tous les sites et forums – en particulier NIME - qui ont relayé régulièrement ce qui se passait dans les parages.

Et un grand merci surtout à Heavy REM. Pour ses conseils, pour ses sliders, pour ses relectures, pour avoir supporté mes tergiversations. Sans lui, ce blog n’aurait tout simplement pas existé. Grâce à lui, vous avez été épargné des mauvaises histoires que j’aurais été tenté de vous raconter. Mais surtout, à cause de lui, j’ai dû m’y reprendre à des tas de fois, écrire plein de versions etc. avant qu’un papier ressemble un tant soit peu à ce que je voulais qu’il soit. D’ailleurs, en attendant mieux ;) je lui dédicace tout PGC.

Je vais arrêter là avec les remerciements, ça commence à ressembler à une remise d’oscars ce dernier édito.

Pour le reste, bonne (re)lecture et RDV sur le Guestbook ou dans la section « commentaires ».

Ciao

Canard WC

La dernière chronique

"La dernière tentation du Canard" (2/2)


— Mais vous êtes qui ?
— Pardon ?
— Vous êtes son petit ami ? dit-elle en désignant du doigt ma Blonde au bois dormant.
— Bah oui… Qui voulez-vous que je sois ?
— Non, comme ça, mais disons que… je ne sais pas.
— Bah quoi ?
— Non, rien. Mais disons qu’elle a l’air d’un ange, dit-elle en la regardant tendrement.

Qu’est-ce qu’elle insinue ? À la tronche que je tire, elle explose de rire, bafouille une connerie puis pose un dossier près du lit de ma Blonde. Elle rembarque un plateau vide puis lâche un « le médecin arrive dans quelques minutes » au moment même où j’allais l’assaillir de questions. Timing impeccable, pas le temps de rétorquer ni rien qu’elle a déjà foutu le camp comme un courant d’air.

Je contemple ma Blonde d’un œil neuf. C’est vrai qu’elle a l’air d’un ange. Mais quel rapport avec moi ?

Lire la suite


Et aussi…

 

slider35
slider34
slider23_bonus
slider33bis
slider33
slider32
slider31
slider30