Cédric (1/2)

slider331picto052_3

 

Avec les sons des piaillements et des cris aigus horrifiés comme fil d’Ariane, je me dirige vers ma classe dans le dédale de couloirs. Il est arrivé. Cédric. Potes, depuis toujours forcément. Le fait d’appartenir tous deux au même clan a suffi à sceller tacitement entre nous un pacte de copinage utile, une cohabitation amicale dès le premier jour de cours. Trop de groupes, trop de copains, trop d’albums en commun pour nous ignorer, de toute façon. Le jour de la rentrée, on s’était assis l’un à côté de l’autre, une fille de la classe avait hurlé : « Oh non, Canard et Cédric dans la même classe oh la la », je m’étais contenté de sourire et Cédric avait balancé un « ta gueule, sale pute » à travers la classe et l’affaire avait été entendue. Dans la bataille, j’avais perdu JF (redoublement), Seb (triplement) et Thomas (réorientation) contre un Cédric. C’était mieux que rien. 

Comme deux bêtes sauvages qui se jaugent en silence, on a commencé à se tournicoter autour, évitant de nous froisser mutuellement, de nous couper la parole, trouvant rapidement les points communs (Satriani, Megadeth, Coroner…). Alors, côte à côte, au bout d’une heure de cours, on avait sorti les armes. Moi, mon classeur « Metallica » tailladé au cutter rehaussé à coups de Tipp-Ex (pour donner au logo un effet 3D).  Une pochette A4 avec des guitaristes découpés dans Hard Force pour lui. Je reconnais Hammett, Satriani, Adrian Smith. Regards obliques, sourires de connivence. En sourdine, on force chacun la voix pour se donner un peu plus de contenance.


Le reste de la chronique est désormais disponible en version Kindle ICI (jusqu’au 31 aout 2016, PGC participe au concours des « Plumes Francophones », merci pour votre soutien)

Retour aux Chroniques
Retour en haut de page

A propos de Canard :

Les autres commentaires de Canard

27 réponses à “Cédric (1/2)”
  1. Dupinguez
    03.18.2015

    Un épisode 1 qui sent bon la baston dans l’épisode 2!

    • Canard
      03.18.2015

      Perdu !
      « Cédric » se termine « autrement », va dans une autre direction (une direction inattendue et encore inédit dans PGC).
      Qui vivra, verra ;)

      • Dupinguez
        03.19.2015

        Du coup j’ai bien quelques idées mais qui ne collent pas vraiment avec la ligne éditoriale.

        • Canard
          03.20.2015

          Tu peux toujours tenter ta chance…
          Mais honnêtement le « twist » de ce papier va dans une nouvelle direction sur PGC. C’est d’ailleurs là tout son intérêt selon moi.

  2. Skyzosheep
    03.18.2015

    Quel infâme connard ce mec! Un ptit uppercut dans l’épisode 2?
    J’ai jamais compris ce délire technique, les solos d’un Malmsteem me laissent (presque) de marbre quand les solos de Maiden me donnent envie de participer à un concours de Air Guitar. On peut être un très bon guitariste et écrire des solos techniquement excellents mais totalement dénués d’émotion, et l’inverse est vrai aussi et c’est pour ça que des groupes comme Slayer méritent notre écoute. Les solis du groupe sont le parfait exemple qu’un solo peut ne pas être bon techniquement mais contribuer pleinement à un son, à une ambiance….

  3. Zoliv
    03.18.2015

    Un fan de guitare, il va forcément finir fan de Dream Theater, et tu vas le détester !

    • Canard
      03.18.2015

      Perdu, aussi.
      En cette époque bénie, personne ne parlait de DT. Le groupe était encore trop confidentiel.

  4. Tonton RG (Beurk Rogers Bla bla bla...)
    03.18.2015

    J’ai eu ma passe branleur de manche, quand j’ai prit des cours de gratte, mon prof m’a fait découvrir une toute autre facette de la guitare, a défaut de réussir à m’apprendre à jouer, je le remercie encore pour ça. Les Malmsteen, Vaï Petrucci ne m’interessent aucunement. Seul Satriani quelques uns (Friedman, Loureiro…) me font bien tripper. Mes 2 gratteux préférés sont Gary Moore et Slash, c’est dire…

    Sinon je crois qu’on a tous connu un lascar un peu borderline comme ça. Moi je me rappelle d’un fan de Motley au collège qui avait foutu une mandale a sa mère devant mes yeux!!! J’étais choqué!!!

    Ceci dit j’attends la suite avec impatience…

    • Canard
      03.18.2015

      J’avoue à mon corps défendant vibrer avec Knoffler (j’adore son « son » et sa façon de faire durer les notes) donc bon…
      Pour ton copain, il suit quasi à la lettre les préceptes de MANOWAR « si ta mère n’aime pas le Metal, dis Fuck à ta mère » donc quelque part c’est un True (du cul) tant il est vrai qu’on ne frappe pas une femme. Même sa mère. Surtout sa mère.

  5. Hugo
    03.18.2015

    Et beh … A côté de ce mec ton « toi adolescent » a l’air d’être un ange … Curieux de voir comment ça va finir tout ça.

    • Canard
      03.18.2015

      Parfois je m’en veux un peu de vous faire languir comme ça.
      Mais la plupart du temps ça me fait marrer parce que vous ne devinez pratiquement jamais dans quelle direction le vent va tourner.

      • Hugo
        03.18.2015

        Sadique ^^

        Petite question supplémentaire (ptet que ce sera dans la deuxième partie mais j’y crois pas trop …), personne ne s’est plaint (au lycée ou plus haut …) pour cette agression ? C’est tout de même salement corsé comme truc, et il y a des témoins de partout d’après ce que tu racontes.

        • Canard
          03.20.2015

          Je rappelle que j’étais en ZEP. Les « règlements de comptes » en pleine cour de récréation étaient fréquents. En ce sens, le fait d’avoir été dans le clan des hardos m’a sans doute « protégé » ou du moins évité des histoires. Donc non, le coup de la braguette de Cédric (véridique) c’était juste du pipi de chat par rapport à ce qui se passait, puis de toute façon on n’était que trois à avoir vu Cédric faire ça (ses deux groupies et moi). Y a eu d’ailleurs aucune suite. Si ce n’est que la Blonde n’a pu jamais adressé la parole à Cédric après cet épisode.

  6. 03.18.2015

    Actuellement Cédric est un connard. Et j’oserais même dire pire que Canard

  7. Kommader
    03.18.2015

    Eh ben… Comme quoi, la phrase « montre moi les fans, je te dirais quel groupe tu es » peut ne pas se vérifier. Ou si.

    En fait, d’après ce qu’on m’a dis (c’est un peu le « j’connais un type qui a vu un gars qui… » alors à prendre avec des pincettes), Malmsteen est l’opposé de ses propres fans. Un peu zinzin mais le genre de mec que vous pouvez inviter à votre barbecue le dimanche.
    Dans les guitaristes, je tripe pour ma part sur celui qui a les compos et le son, ou au moins le son. Dans cette case rentrent Ritchie Blackmore, Jimmy Page, Tommy Vetterli, Piggy d’Amour (pas un shredder mais bon), Andy Summers et Satriani. Malmsteen ne devrait pas tarder, et je me demande ce qu’est Gilmour sans Waters derrière (quel toucher quand même).

    Vivement la suite.

    • Hugo
      03.18.2015

      « je me demande ce qu’est Gilmour sans Waters derrière »

      Beh les Floyd ont fait 2-3 albums sans Waters donc suffit d’écouter pour savoir ^^
      (ou alors j’ai pas compris ce que tu voulais dire …)

      • Kommader
        03.20.2015

        Je ne pensais pas à Pink Floyd sans Waters mais plutôt à ses albums solos, j’en ai vu un à mon disquaire favori. Mal rasé et avec sa vieille Telecaster, il était sur la pochette.

  8. Rikkit
    03.18.2015

    Ben, Adrian Smith et Dave Murray sont d’excellents gratteux, pas forcèment très technique, mais d’un très très bon niveau. Techniquement Maiden est un groupe vraiment pas mauvais et le Feeling du duo Smith/Murray est franchement incomparable.

    Moi je dis, Cédric est gay.

    • Canard
      03.20.2015

      C’est pas ça, mais tu te rapproches un peu du dénouement (notamment parce qu’à l’époque j’y avais pensé).

  9. Joc
    03.19.2015

    Encore un bon papier, bravo!

    Mais du coup, je me pose une question. Comment tu as découvert Pantera? Sur une scène de théâtre ou avec Cédric? :)

    En tous cas, vivement la suite.

    • Canard
      03.20.2015

      J’ai réellement entendu PANTERA la première fois comme décrit dans « Slaughtered ». Les premiers trucs que Cédric m’a filé à écouter, c’était plutôt du Vai, du Malmsteen ou du Paul Gilbert. Quand je l’ai rencontré, il chiait déjà depuis un moment sur ce qu’il appelait le « Metal de bourrins ».

  10. KaosFactor
    03.20.2015

    Raah, le suspens ! C’est ce que j’aime dans tes césures, mon caneton : ça nous laisse nous dévorer d’envie de lire la suite.

    Pour le reste, je me prononcerais qu’avec le deuxième volet. Parce qu’il y aura forcément surprise, consternation, émotion.

    • Canard
      03.20.2015

      J’espère que tu ne seras pas déçu. C’est tout.

  11. östralaupytech
    03.21.2015

    BINGO ! j’ai retrouvé la trace de Cédric.
    Hardos il fût, Hardeur il devînt, sous le pétillant sobriquet, C-DRIX la terreur des clitorix. Notez la résurgence identitaire gauloise virtuose du manche.
    Ceci est d’ailleurs le sujet de ma thèse  » La dimension phallique de la six cordes  » publiée aux éditions Brac mare aux canards ( ok jsuis pas fier de celle là).
    Sincèrement désolé Canard, d’avoir grillé ta 2eme salve en révélant le poteau rose (récidiviste avec ça).

    PS Metalum : le dernier RIOT est une pure érection auditive, ou l’art de transcender la heavy redondance.

    • Canard
      03.23.2015

      Faut que j’écoute le dernier RIOT alors.
      Sinon la deuxième partie de Cédric ne parlera pas du tout de cul. Donc raté.

  12. Pilgrimwen
    03.21.2015

    La fille s’entiche du vilain p’tit Canard et le Cédric en devient jaloux… J’vois la chose comme ça… Wait and see :)

    • Canard
      03.23.2015

      Ah ah. Non je pense qu’IRL elle aimait bien VRAIMENT Cédric. Et que l’histoire de la braguette l’a bien calmée.
      Mais encore une fois, la deuxième partie ne parle pas du tout de cul, de sentiments ou je ne sais quoi.


Répondre


Et aussi…

 

slider35
slider34
slider23_bonus
slider33bis
slider33
slider32
slider31
slider30