David Charvet contre Sepultura (1/3)

slider08 picto052_2

1

J’aimais bien Fred. Toujours de bonne humeur, le genre qui vous donne l’impression que la vie est belle, qu’il y a aucun problème no soucy jaja rastafari. Il avait d’abord foiré Médecine bien comme il faut, puis son Droit. Je l’avais rencontré d’ailleurs là-bas en train de cirer les bancs de la fac avec son gros cul. Un mec très sympa qui se foutait de tout. Tout le temps. La banane aux lèvres.

Après deux échecs lamentables en première année de droit, ses parents ont essayé de l’inscrire dans des écoles de commerce. Z’ont vite déchanté : non seulement ça coutait un bras, mais Fred n’avait pas le niveau pour rentrer dans celles qui comptent. Il a finalement atterri en BTS « Tourisme » à 23 ans. S’en sont suivis deux ans pendant lesquels Fred a arboré un sourire insolent devant ses parents dégoutés de son bonheur. Il glandait la semaine, jouait au foot le week-end et ne faisait pas grand-chose d’autre. Il a décroché son BTS qui ne valait presque rien sur le fil du rasoir et se destinait à une carrière de GO dans un Club Med’. Une ambition désespérante pour ses parents qui ne lâchaient pas l’affaire, ne voulaient pas admettre que leur fils était un branleur patenté. Ils auraient pu se contenter de sa bonhommie, de sa légèreté naturelle, de cette précieuse faculté au bonheur. Mais non. A vouloir le meilleur pour leurs enfants, les parents oublient qu’on ne fait pas leur bonheur malgré eux.

Le reste de la chronique est désormais disponible en version Kindle ICI (jusqu’au 31 aout 2016, PGC participe au concours des « Plumes Francophones », merci pour votre soutien)

Retour aux Chroniques
Lire la suite
Retour en haut de page

A propos de Canard :

Les autres commentaires de Canard

14 réponses à “David Charvet contre Sepultura (1/3)”
  1. 05.13.2013

    Un peu court (jamais content ceux-là !) mais toujours aussi plaisant. Là, tu poses les jalons pour la suite… me demande bien comment ça va continuer / terminer. Dans l’hystérie, je le sens… Avec un rappeur, un footeux et une fille… Belle absence de ligne éditorial en effet, on se croirait au Grand Journal.
    D’ailleurs, question piège, tu irais chroniquer chez Denisot si il t’invitait ?

  2. Procyon
    05.13.2013

    Je rejoins l’avis précédent : Un peu court, mais une bonne mise en appétit pour ce qui va suivre. J’attends avec impatience la suite, et j’ose imaginer la confrontation avec notre fan de Rap et de l’OM.
    Par contre Sepultura sur Canal ? Tu m’en vois sur le cul !

    Encore une fois, excellent papelard. J’aime vraiment ton style Canard. Vite, la suite !

  3. Judas
    05.13.2013

    Canal + à la grande époque, pendant laquelle nous avons eu Nirvana, Angra, Metallica et j’en oublie. NPA avec Gildas et De Caunes? ça encule le grand journal pour reprendre une expression de notre Canard.
    Sinon en effet, le texte est trop court. Remboursez !!
    :-)

  4. Kommander
    05.13.2013

    Eh eh.

    Bonne intro à ce papier, et ça met l’ambiance dès le épart. On sent que les autres vont te détester. Par contre, j’ignorais que Sepultura passait à la télé française. Hard Force mag leur consacrait beaucoup (même si au tout début, il les accusait de copier du mauvais Kreator), mais là…

    Allez, je me mets dans le bain en écoutant « Beneath the Remains » que je viens de recevoir (connexion ?). Et la suite va être à mourir de rire, je le sens.

  5. Fulci51
    05.13.2013

    On sent que ça va chauffer….ça va finir dans le sang….
    Le style, toujours percutant, est tendu d’agressivité et quelque part, même si c’est bête et méchant, ca me plaît beaucoup.

    Hé oui….sepultura sont passés à la défunte NPA une première fois en 93 ou 94 et une deuxième fois au printemps 96 où les brésiliens avaient même été invités une bonne vingtaine de minutes sur le plateau pour discuter de Roots. A la question posée à Max ‘ pourquoi vous jouez sur une guitare a quatre cordes? ‘ Andreas Kisser avait répondu ‘parce qu’il ne sait pas jouer avec une 6’…

    Bref, une époque complètement révolue où le metal pouvait être mis en avant le temps d’une émission. Canal ne peut désormais plus se targuer d’une telle ‘prouesse’….Gojira au grand journal??? Mieux vaut attendre qu’il neige au mois d’Août….

    En tout cas, je suis impatient de lire la suite. Bon boulot Mr Canard.

  6. john cleese
    05.14.2013

    « Le rap c’est de la merde. » :o)
    C’est un peu sommaire mais ça peut être efficace dans les conversations.

  7. 05.15.2013

    Aaaah NPA…

    Je suis heureux d’avoir pu connaitre cette émission et Canal+ dans son age d’or, NPA était un bouillon de culture et d’impertinence comme la télé française est incapable d’en reproduire ne serait-ce que le fumet aujourd’hui.

    Body Count avait joué Violent Demise sur le plateau de NPA en 1997, c’était dantesque et fabuleux de voir ça…

  8. Redsatch
    05.16.2013

    C’est qu’il mordrait ce canard pour passer du metal dans une fausse émission de radio !. Encore un bon papier avec des noms qui me rappelle aussi plein de bons souvenirs: les émissions de Zegut (fou tout ce que j’ai découvert en musique avec ce type! et sur la vieille mollassonne RTL en plus!!! ), Franck Sauzee (un bourrin de première il faut l’avouer), et NPA. Punaise ils avaient une sacré programmation musicale à l’époque canal! Il y’avait eu Angra, Body Count, TM STEVENS (pour le génialissime album « Boom »). Finalement les 90’s étaient moins pourries que les années 2000 à la télé et à la radio.

    Je m’écartes du sujet. Bonne chronique. J’ai hâte de lire la suite (et notamment voir si ton pote plutôt cool est resté zen jusqu’à la fin de son projet…)

  9. Fred
    05.17.2013

    Excellente accroche, vivement la suite.

    Sinon NPA à la grande époque, ça envoyait du lourd.
    Je me rappelle également de Bodycount qui jouait Borndead ce qui m’a fait acheté l’album le lendemain.

    Cyco Miko était venu jouer « I love Destruction » et c’était un condensé d’énergie. Putain les cameramans n’arrivaient pas à suivre Mike Muir tellement il courrait partout sur le plateau.

    Ce qui est fout c’est qu’il n’y jamais eu autant de chaines et aussi peut de « Metal » à la TV.
    Merde même M6 diffusait des clips « Metal la nuit »

    Tout fout le camp…

    • Fitch Zardû
      11.05.2013

      Sans oublier Slayer qui, lors de la sortie de Undisputed attitude en 1996 avait joué à NPA « I’m gonna be your god », sa reprise de « I’m gonna be your dog » des Stooges. C’était le 26 juin.

  10. Manex Peio
    05.23.2013

    J’aime le « y a qu’une façon de parler des choses » on entend presque le bruit des bottes derrière LOL !!! Sacré Canard !! En tout cas on reconnait bien là le Metalleux à fond dans son trip…. J’ai connu aussi, c’est parfois saoulant pour l’entourage :) Mais bon, la passion c’est la passion !!

  11. Albiréo
    05.30.2013

    Je mets du gel dans mes cheveux.

    Je vais devoir te violer avec mon fer a souder pour que l’on soit quittes.

    • Canard
      05.30.2013

      Cette histoire de viol au fer à souder m’excite.
      Mais sinon oui, le gel dans les cheveux, c’est le Mal.

      • Albiréo
        05.31.2013

        Je te préviens je l’utilise allumé, pour plus de confort.


Répondre


Et aussi…

 

slider35
slider34
slider23_bonus
slider33bis
slider33
slider32
slider31
slider30