Plus loin de toi, Seigneur

slider31picto052_2

« Plus loin de toi, Seigneur »

 

Par un de ces radieux « Friday Wear » aux portes de l’été, sortant de la douche, devant ma pile de t-shirts « Metal », j’hésite. « God Hates Us All » ou « Enemy of God » ? Je m’étais déjà radiné au taf quinze jours auparavant avec un t-shirt de Slayer. Alors ce sera Kreator pour aujourd’hui. Ma Blonde sort à son tour de la salle de bain, regard en biais pendant que je m’apprête à voler jusqu’au métro. Soupir, visage condescendant, rictus de gravité : je fais mine de ne rien voir.

— « Friday Wear » ne signifie pas que tu es OBLIGÉ de porter un t-shirt de Hard…
— Nan, ça veut juste dire qu’une fois par semaine je suis libre de venir habiller comme je veux…
— Je pose quand même la question : le bracelet en cuir est-il nécessaire ? demande-t-elle avec ironie.

Oui, le bracelet en cuir du guitariste du groupe Children of Bodom, récupéré après un concert fait partie du package. Pas de réponse. Inutile de rentrer dans ce débat.

— Très beau t-shirt sinon… ajoute-t-elle.
— …
— Dommage que le message soit un peu « vague »… « Enemy of God », c’est imprécis. Un truc genre “Jésus pue” ou “Mahomet est un con” serait plus courageux et t’assurerait un minimum de problèmes.


Le reste de la chronique est désormais disponible en version Kindle ICI (jusqu’au 31 aout 2016, PGC participe au concours des « Plumes Francophones », merci pour votre soutien)

Retour aux Chroniques
Retour en haut de page

A propos de Canard :

Les autres commentaires de Canard

33 réponses à “Plus loin de toi, Seigneur”
  1. Skyzosheep
    02.16.2015

    Putain ouais! Désolé NOFX mais j’ai préféré accompagner ma lecture de Black Pagan (même si c’était pas vraiment l’atmosphère). Cette nouvelle-ci est vraiment réussie, mes félicitations. Comme toi canard, je déteste les évangélistes à deux balles et autres qui viennent faire leur prosélytisme dans des lieux publics… Sincèrement ils sont bien naïfs de s’imaginer qu’ils pourront convertir qui que ce soit de la sorte, comme si les gens allaient se dire « Ah mais putain en fait ils ont raison sur tout je vais consacrer ma vie au seigneur alors que je les ai rencontrés même pas deux minutes un matin dans le métro ». Néanmoins je n’ai rien contre les chrétiens ou les croyants en général, même si je pense être un fervent athée. Au risque d’en choquer certain (mais m’étonnerais qu’il y ait des gens que ça pourrait agacer sur ce site) je pense que Jésus doit être prit pour un philosophe et non pas pour un prophète: il a inventé tout un tas de préceptes qui avaient et ont encore dans une moindre mesure un effet positif sur l’humanité. C’est vrai après tout quoi de mieux pour faire faire ce qu’on veut aux gens que de leur mentir en se disant fils de Dieu et en les menaçant de la damnation éternelle si ils ne suivent pas?
    Après le problème c’est tout les aspects négatifs, parce que dès qu’une pensée est à sens unique elle entraîne du fanatisme.
    Or ce qui m’a toujours déplu dans les religions c’est l’aspect profondément déterministe: Un seul Dieu, un seul Satan, pas d’autres voies.
    Et puis quand on y pense, c’est pas Dieu qui a rédigé la bible, ni même Moïse (les dates de sa vie supposée -parce que personne n’a réussis à prouver concrètement qu’il ait vraiment vécu- ne collent pas avec le début d’écriture de la bible), ni même Jésus lui même.
    Finalement une des seules religions non déterministe quand on y pense c’est le bouddhisme, puisqu’au départ ils ne pensaient même pas ça comme une religion.
    Comme disaient les anarchistes: Ni Dieu Ni Maitre

  2. Kommader
    02.16.2015

    Papier intéressant mais comme le précédent, on en a tellement vu de ce genre de tête de con que l’on sait ce qu’il va dire. Putain, la partie où il te dis qu’il parle de l’étude et que tu verras une nouvelle connaissance… horrible.
    Mais bon après tout, ils ont l’air de faire leur truc dans leur coin. Ce n’est pas comme si l’un d’eux avait une pancarte de Civitas.

    « A thousand souls are waiting,
    for a day that never comes
    A thousand eyes still closed,
    cause they’re afraid to see the world
    Two thousand hands are bound
    with golden chains they bought themselves
    Two thousand legs can’t walk
    cause they never learn to move. »

    Si tu es si fier de ce papier suivant, hâte d’y être.

    P.S : Dans un top, on pourrait caser quatre titres de « Pleasure to Kill ». Je me demande comment est la période avec Tommy T. Baron, mais je doute : à chaque fois qu’ils ont tenté un nouveau truc, ils se sont viandés (l’accueil de « Renewal »).

    • Canard
      02.16.2015

      Je suis « fier » de « Franz, le sale boche » pas de celui-là spécialement.
      Comme je le disais en édito, « Plus loin de toi, Seigneur » doit davantage être pris comme un bonus qu’un véritable papier.

  3. rikkit
    02.16.2015

    Mouais mouais. Ça me paraît classique comme nouvelle. Le prêcheur idiot et aveugle et le jeune éclairé. Me suis un peu emmerdé.

    • Canard
      02.16.2015

      Quiconque a le nez trop près collé du texte finit par ne plus rien voir.
      Contrairement à mon évangéliste, j’ai vraiment lu les grands textes sacrés et ai réfléchi à toussa depuis très longtemps. Que ce soit à la lumière de philosophes, que d’essayistes et de théologiens. Après mon avis ne « prévaut » pas au sien, je pense que ce genre de personne n’a tout simplement plus d’avis. Donc on finit par ne plus discuter. C’est tout.
      Mais comme je le disais dans mon édito, dans le fond, chacun est libre de croire ce qu’il veut.

      • rikkit
        02.16.2015

        Je ne critique pas le fond hein ? Je suis moi même croyant, mais le prosélytisme, surtout cette forme, n’a aucun sens. Je trouve juste que la critique de la religion de cette manière est bien trop facile et caricaturale. Effectivement ces mecs là n’ont pas d’idée. Le débat n’existe pas.

        • Canard
          02.16.2015

          Je prends toutes les critiques, mais pour le coup je te trouve pas « juste ». la critique implicite de ce papier n’est ni facile, ni caricaturale. Enfin, il me semble. Pour avoir discuté « pour de vrai » avec des évangélistes, je peux te garantir que dans les grandes largeurs un dialogue avec eux revient peu ou prou à ce que j’ai tenté de reproduire dans ce bonus.

          • Rikkit
            02.16.2015

            Oui, je suis complètement d’accord, y a pas de débat avec ce genre de type. Ce que je reproche, c’est que vu comme une critique du Croyant (c’est comme ça que je l’ai perçu, je me suis sans doute trompé), ton papier ne me semble pas très juste, c’est tout.
            Sinon, même si je me situe à l’opposé de tes idées, je te suis sur le fond.

          • Canard
            02.16.2015

            Je suis athée et libertaire. Je crois pas, je pense que Dieu n’existe pas, j’ai un avis mais je laisse chacun penser par soi-même.
            J’aurais davantage un « problème » avec les « agenouilleurs » que les « agenouillés » si je devais résumer.

  4. Ahazar
    02.16.2015

    Brillant ! Très poignant comme récit. Étrangement c’est dans les textes les plus courts que l’on trouve les analyses les plus convaincantes. Tu devrais écrire « L’athéisme pour les nuls », ça serait un succès !

  5. Frank Hammer
    02.16.2015

    Salut Canard! Sympathique billet ; étant moi-même Chrétien (Catholique), l’intitulé de ton texte m’a forcément happé au passage :)

    Même si pas d’accord sur l’essentiel de ton discours, j’aime néanmoins ta façon d’avoir un bagage argumentaire et une réelle réflexion sur le sujet. Et t’a bien raison de les chatouiller un peu ces évangélistes : ils ont du mal à ne pas réaliser que la Bible n’a pas été un livre en reliure d’or descendu du ciel dans une belle lumière blanche… Mais un recueil écrit par des hommes (et inspiré par Dieu, selon les premières croyances). Tu remarqueras qu’au passage, ils se mettent en porte à faux avec le Christ qui critique justement ceux qui sont trop sur la lettre et pas assez sur l’esprit. Bref…

    Merci pour ton texte et pour ce partage. Je vais de ce pas me passer un petit Metal Heart pour me réveiller…

    • Canard
      02.16.2015

      Merci pour ton commentaire.
      J’aime bien l’idée qu’un croyant ne fuit pas devant mon athéisme et fasse preuve d’une aussi belle ouverture d’esprit.
      J’essaie au quotidien de faire la même chose avec la Foi des autres. Je suis personnellement convaincu que chaque grande religion contient sa propre proportion de sagesse. A condition de lever un peu le nez et de faire preuve de recul.

  6. Zoliv
    02.16.2015

    Tiens marrant, tu as l’air persuadé que Socrate n’a pas vraiment existé ? Je suis pas expert, mais malgré le fait qu’on ait aucun vrai texte de lui, il me semble quand même y avoir assez de preuves dans les écrits de ses contemporains de son existence.
    Et idem pour Bouddha, qui outre les délires religieux qui ont suivi et etoffé sa biographie, qui était quand même à la base un mec qui a vraiment existé et dont il existe des témoignages concrets (j’allais dire preuve, mais non), Siddhartha Gautama (après des vacances en Thaïlande où on bouffe du bouddha à toutes les sauces, j’ai voulu savoir d’où c’était parti tout ça).

    Bon après c’est clair que ces témoignages valent ce qu’ils valent, et que ça peut être là encore issu de l’imagination des gens de l’époque, mais je trouve plus concrêts les témoignages de la vie de ces deux-là par rapport à ceux de Djizouss, qui sont totalement teintés de religion dès la conception.

    Sinon papier rigolo, faut quand même être motivé pour se farcir des textes religieux pour pouvoir mettre le nez des inquisiteurs de métro dans leur caca !

    • Canard
      02.16.2015

      Disons que je me suis intéressé aux religions aussi par curiosité et par besoin de « comprendre ». Ma démarche initiale était pas de ridiculiser ceux qui croient, même si dans la chronique en question je donne peut être cette impression.
      Pour le reste, l’existence ou pas, tout dépend de qui / quoi on parle. Concernant Jésus, sorti des évangiles, il y a des références chez Hérodote notamment ou chez Pline. Personnellement, je suis sceptique concernant l’existence même de Jésus. Je le vois davantage comme un personnage conceptuel, plus ou moins inventé ou inspiré d’un ou plusieurs personnages ayant réellement existé (citons Theudas par exemple). Les apôtres et Saul de Tarse ont ensuite bâti le mythe, avant que celui-ci ne soit repris par Constantin et la Rome décadente. Donc Jésus a peut être existé mais il n’était à mon avis certainement pas l’homme qui nous est dépeint dans les textes.
      Evidemment pour Socrate, Mahomet et Bouddha ; une autre analyse est possible. Je ne dis pas que Socrate n’a pas existé. Contextuellement, en tout cas, c’est différent du cas « Jésus ».

  7. MrGland
    02.16.2015

    Petit épisode bonus bien sympathique.
    A vrai dire, j’irais jusqu’à ressentir une certaine jalousie, j’attends depuis des années qu’on m’aborde pour me convertir et m’entrainer dans la voie du seigneur mais l’occasion ne s’est encore jamais présentée. Pourtant il y a là matière à une bonne tranche de rigolade (ou au contraire un peu de déprime et de perte de « foi » dans l’humanité). Et je n’ai pas l’abnégation du Canard et son goût pour la confrontation vaine pour aller aborder ces gens moi-même…
    Dans le même thème que le bouquin de Michel Onfray que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire, je conseille également « The God delusion » de Richard Dawkins. Loin d’être parfait et irréprochable mais la plupart des arguments pertinents y sont. Et la vision d’un biologiste de l’évolution sert le propos avec justesse.
    Et pour rester dans la philosophie, la question qui pourrait figurer au bac:
    Les Hommes sont-ils naturellement enclins à la foi et à la croyance aveugle, ceci donnant naissance aux religions, ou au contraire est-ce la religion, motivée par des intérêts divers, qui nourrit le suivisme et l’obscurantisme de ses adeptes à son profit?
    La réponse se trouve sans doute un peu dans les deux propositions. Je ramasse les copies dans 4h.

  8. pere_fougasse
    02.16.2015

    Quand j’étais très jeune je me demandais comment on pouvait être croyant après être passé par l’école et avoir été initié à un minimum de biologie ou de physique. J’étais persuadé que dans quelques années, dans le futur de 2010, tout ça se perdrait très vite et qu’il n’y aurait plus que les papis et mamies pour parler de dieux ou de paradis. Ah ah quel con ! et pourquoi pas imaginer qu’on ne verra plus de participe passé en «-er » en 2025 ?
    « Croire » est un peu contradictoire avec « savoir », s’assumer croyant ne serait-il pas assumer une volonté de ne pas savoir ? Mais une société sans religion pourrait être finalement encore plus chaotique que la notre sans cette idée qu’il faille mériter son après-mort. Les prétextes pour perpétuer l’art de la guerre ne manqueraient pas pour autant; même sans comprendre l’idéologie religieuse je ne la rejette pas l’estime presque nécessaire. Et même si on n’y croit pas, une petite marche de Chopin ou un Requiem donne direct toute légitimité au recueillement!
    Je m’étais toujours dit que ça serait ultra-drôle de me retrouver à débattre comme tu l’as fait avec ces gens qu’on aperçoit dans la rue mais la seule fois où j’en ai eu l’occasion, dans un stand de scientologie où je me suis installé un peu éméché, le côté fun n’a duré que 2 minutes avant de finir en discussion premier degré cafardeuse, sans aucune chance de remettre en question quoi que ce soit.

    J’aurais été curieux d’assister à la scène réelle à l’origine de ce texte, mais ta répartie sonne quand même naturelle, même si sûrement bien mieux construite et argumentée que la vraie.
    Il semble que tu te sois quand même bien documenté sur le sujet. Aurais-tu par hasard lu le livre de Greg Graffin que j’ai dans mes favoris Amazon depuis TRES longtemps maintenant sans oser franchir le pas ? Si oui, le conseillerais-tu ?

    pour finir, très bon choix que ce You’re Wrong, n’importe quel titre de Never Trust A Hippy aurait fait l’affaire mais Fat Mike sur une guitare acoustique, ça fait toujours des merveilles (on peut parler de l’indispensable version acoustique You Will Lose Faith tout aussi adéquate ici?)

    • Canard
      02.17.2015

      Tu parles de quel bouquin de Graffin ? Le dernier avec Olson sur l’anarchie (In a world without God) ? De toute façon, j’en ai lu aucun. Je croyais qu’il avait surtout écrit des trucs sérieux sur la géologie. Faudrait que je regarde si c’est traduit ces trucs.
      Pour en revenir à ton commentaire, je pense que la religion a été « nécessaire » dans les temps anciens pour imposer un minimum de règles, pour réguler les sociétés et maintenir un certain ordre. Avec l’avènement de la science et de la philosophie, l’Homme aurait du selon moi passer à autre chose et relayer la Foi au rang des chimères. Je crois justement qu’en voulant jouer les prolongations, les religions se sont encore plus écartés des messages de paix, d’amour etc.
      « Les hommes ne font jamais le mal aussi complètement et ardemment que lorsqu’ils le font par conviction religieuse » comme le disait ce brave Umberto (ECO).
      J’avais pas pensé à la version acoustique de « You Will Lose Faith » qui aurait parfaite.
      J’avais hésité avec « I’m going in Hell for this One » et le titre que j’ai mis (« You’re Wrong » donc).
      Rien à voir, mais j’en profite pour dire que c’est mon fond d’écran au taf, la pochette de « Never Trust » ;)

  9. Tonton RG (Beurk Rogers Bla bla bla...)
    02.17.2015

    Interessant… Je dois avouer m’être explosé de rire avec le coup de Moïse qui bouffe des sauterelles!

    J’ai eu une discussion dans le même ton avec un pro-croyant qui me demandait de détailler ma pensée sur Dieu. Je lui ai expliqué que pour moi, Dieu était le plus grand assassin du monde, pire qu’Hitler. Car si on remonte à la genèse, il est écrit que Dieu a fait l’homme à son image, c’est à dire, PARFAIT! Hors il n’a même pas tourné le dos que ses 2 petites créatures se tape une pomme (poire? Banane?…) avec Satan. Et de là, notre divin créateur déclare: « puisque vous avez merdé, votre descendance va morfler!!! Il y’aura la maladie, la guerre, la mort et j’en passe…. » Qui a merdé? Dieu aurait très bien pu recommencer son oeuvre!!! Et donc puisqu’il a été un flemmard extrême, l’humanité a dégusté un max. Il tirait une tronche le gars… Bref je ne suis pas croyant, je ne suis pas vraiment athée non plus, je ne me pose juste pas la question et je ne veux pas me prendre la tête, je vis, avec mes principes, bons ou mauvais et tant pis si ça en gène certains!!!

    • Canard
      02.17.2015

      En gros, t’es agnostique à tendance « lâchez-moi la grappe » ;)
      De toute façon, faut être complètement crétin ou naïf ou les deux pour imaginer un instant que le récit de la Genèse serait autre chose qu’une métaphore.

    • NOORS
      02.17.2015

      Hello.

      Juste une précision. Le christianisme n’est pas un monothéisme toujours marqué par le déterminisme. Certaines branches protestantes le sont: « … On ira tous au Paradis, même moi… » (primauté du pardon et du bénéfice de la Grâce pour tous, sur le libre arbitre et ses conséquences). Mais pas le catholicisme, qui par exemple, est exclusivement marqué par le libre arbitre… Avec du coup, l’addition au bout. Mais pas « une seule voie » comme tu le dis. C’est plus complexe que ça.
      A+

  10. Croquignol
    02.17.2015

    Pour ma part, j’ai plutôt affaire aux raëliens. En général, je leur sort cette boutade de Brian Eno: « Vous savez qu’elle est la meilleure preuve qu’il existe une intelligence extraterrestre?… Il n’ont pas essayé de nous contacter. » Evidemment, ça ne faire rire que moi.
    Sinon comme conseil lecture sur le sujet, j’avais bien apprécié le « Science et religion » de Bertrand Russell, bien argumenté et à l’humour so british.

  11. KaosFactor
    02.17.2015

    Bon récit. Je m’y retrouve à 100%.

    D’ailleurs, n’y aurait-il pas une corrélation entre Metal et athéisme (ou agnosticisme tendance « lâchez-moi la grappe » :-) ) ?

    Dans mes rencontres « metaliques », je n’ai jamais rencontré de fervents croyants. Du « Mouais, peut-être bien que oui ». Mais plus souvent du « n’importe quoi ces trucs ! »

    Les sujets récurrents de notre musique devant déjà faire un tri en amont…

    • NOORS
      02.17.2015

      Tel qu’on est on croit les autres. On tombe tous dans le panneau régulièrement. Mais ce n’est pas aussi simple.
      Pour les croyants et convertis les plus célèbres: Tom ARAYA, Dave MUSTAINE, Alice COOPER, Zack WYLDE, Blackie LAWLESS …

      Et les autres.
      http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Christian_metal_bands

      Croire qu’un métalleux c’est au mieux agnostique athée, et ou au pire sataniste, (ou l’inverse) c’est comme croire qu’un métalleux c’est nécessairement politiquement anarchiste (ou de gauche, ou de droite). C’est bien trop personnel pour que notre musique, qui n’a jamais prétendu avoir un message philosophique, politique ou religieux, sérieux, soit un critère propre à être un dénominateur commun aussi restrictif. On y retrouve donc des personnes, artistes ou non, de toutes ces tendances. Et c’est tant mieux. Ce qui veut dire que dans ce monde au moins, on se fout de tout ça. Chacun voit midi à sa porte. A mon avis. Laissons à l’art ce qui lui appartient.

      • KaosFactor
        02.17.2015

        Je réagissais surtout à mon expérience qui ne m’a jamais amené à rencontrer un métalleux croyant. D’un autre côté, je ne connais pas toute la population des amateurs de gros bruits, bien sûr.

        Mais c’est vrai que cela m’a souvent amené à me demander si le genre « effrayait » ce type de personne.

        Quant aux satanistes, je n’en ai jamais rencontré. Enfin, des vrais, des purs, des tatoués. J’ai surtout croisé du clichés pénibles sur la rébellion à deux balles.

        Le White Metal, j’y ai pensé après avoir écrit mon commentaire. J’ai un cerveau qui marche lentement. Mais je ne sais pas : j’ai du mal à les mettre dans la catégorie Metal… Une forme de snobisme de ma part très certainement.

        Enfin, en ce qui concerne nos musicos, ne serait-ce pas les plus « vieux » qui se convertiraient ? J’ai déjà vu des gens arriver vers les 50-60 ans faire une « crise mystique » comme à 40 ans quand on fait son retour de libido. Enfin, c’est mon point de vue…

        • NOORS
          02.18.2015

          Qui sait ? Plus jeune j’ai connu un mec, qui devint un pote et même le batteur de mon groupe après de lycée, qui était extrêmement croyant, et qui comme beaucoup d’entre eux vivait ça pour lui. Il faut de tout (ou presque) pour faire un monde, et je pense que dans le notre il y a aussi de tout.
          Pour le white Metal, je t’invite à écouter par exemple les premiers de TOURNIQUET, notamment Pathogenic Ocular Dissonance, tu verras, ce n’est pas vraiment de la pop.

          Et quelle ne fut ma surprise pour ARAYA, qui a toujours été croyant, (je te renvoie à ce documentaire intéressant: « Metal: A Headbanger’s Journey »). La voix de SLAYER quand même.

          Mais quand on y pense, le côté carton pâte/satanic du metal, ce n’est qu’une ambiance qui colle très bien à notre musique chérie qui se doit de tabasser et de faire mal, en franche camaraderie. Ce decorum n’étant pas porteur d’idées en soit, il n’est est donc pas exclusif, même pour les croyants qui n’y voient finalement qu’un decorum . Comme la quasi intégralité d’entre nous je pense.

          Cela dit, les chrétiens et autres croyants étant de moins en moins nombreux, il est aussi normal d’en croiser de moins en moins dans le Metal.

  12. theshaman
    02.18.2015

    Etant sorti plusieurs mois avec une fille membre d’une église évangélique, j’ai eu l’occasion de cotoyer d’assez prêt l’envers du décors et son lot de sectarisme, d’homophobie, de puritanisme débile et de surveillance généralisée des uns et des autres (With Friends Like These, Who The Fuck Needs Cointelpro?). Du coup, je me suis pas mal intéressé à la question moi aussi. D’ailleurs, rien que ce week-end, j’ai envoyé se faire foutre à vie une « amie » orthodoxe qui s’est permise de tenir des propos homophobes en ma présence.

    Je pense que tu as touché un point assez fondamental avec ton argument du « aimer son prochain est contre nature ». Je nuancerai en disant qu’il y a certainement des gens à la hauteur morale peu commune qui aiment réellement leur prochain (des gens comme Soeur Emmanuelle ou l’Abbé Pierre). Mais pour le commun des mortels, c’est juste impossible car l’amour ne se commande pas tout simplement. L’amour du prochain, qui en soi est quelque chose de très beau, est présenté comme un commandement divin à suivre, ce qui est absurde. On aime ou pas. Point. Comme si je me pouvais me lever le matin et décider qu’à partir d’aujourd’hui, j’aimerais les choux de Bruxelles, les brocolis et Dream Theater… Toute l’hypocrisie du christianisme réside là dedans, je pense. D’autant plus que pour une personne réellement altruiste la perspective de l’enfer devrait être psychologiquement intenable. C’est pour ça qu’en général, les « enfants de Dieu » autoproclamés n’aiment pas leur prochain en réalité. Ils aiment surtout leur propre personne qu’ils considèrent comme un modèle de vertu, et éventuellement leur petite communauté de gens qui sont exactement comme eux. Ils espèrent s’attirer les bonnes graces de Dieu en suivant des préceptes à la lettre, mettent un tampon « pêché » sur tout ce qui s’écarte un tant soit peu de leur vision du monde étriquée et détestent les homos, les athées, les libres penseurs et, plus globalement, tout ce qui est « différent ». C’est beaucoup plus simple, rassurant et commode psychologiquement parlant…

  13. freddo
    02.18.2015

    Salut Canard,
    Et un lecteur de plus qui « sort de l’ombre » pour employer tes termes.
    J’apprécie grandement tes écrits et ce depuis tes chroniques sur NIME que je relis régulièrement.
    Je me reconnais grandement dans tes écrits (je suis largement moins atteint que toi tout de même !) tant il est vrai que je suis souvent confronté à l’incompréhension de mon entourage vis à vis de l’approche que j’ai avec la musique.
    Et oui, pour moi la musique n’est pas qu’un simple passe-temps, un simple « bruit de fond » pour combler les silences en soirée.
    Une question me taraude depuis que je te lis : tu parles régulièrement d’AC/DC dans tes écrits (pour moi l’un des meilleurs groupe de Hard Rock de tous les temps !) mais jamais d’avis définitif de ta part. Tu sembles apprécier le groupe toutefois … pourrais-tu me dire ce que tu en penses ?

    Longue vie à toi et à pasgrandchose !

    • Canard
      02.18.2015

      Merci pour ce premier commentaire.
      Je reviendrais sur AC/DC dans mon avant dernier papier (« Au commencement »).
      Je suis assez fan du groupe. Surtout des premiers albums, en fait.
      C’est pour moi l’un des plus grands groupes de Hard avec Led Zep.
      Je compte 12C4 kro-expresser le groupe sur NIME, donc t’auras l’occasion de soupeser mon avis précisément. Promis.

      • freddo
        02.18.2015

        Merci c’est super !
        Même si t’aimais pas j’aurai continué à te lire hein ;)

  14. Emilien
    02.21.2015

    Dieu existe il ? somme nous seuls dans l’univers ? comment a tu fait pour te trouver une gonzesse ?

    Le mystère à ce jour reste entier .

    • Canard
      02.25.2015

      Le mystère reste entier, effectivement.

  15. Pilgrimwen
    02.21.2015

    De mauvais souvenirs à la pensée du Christianisme… Envoyé de force au catéchisme, étant enfant. Je ne me suis jamais retrouvé dans cette religion. Cela ne m’a pas empêché plus tard de trouver ma propre voie et foi :) Je pars du principe que chacun peut avoir ses convictions religieuses, aussi huluberluesques qu’elles soient, tant que ce chacun n’emmerde pas autrui!
    Bon weekend.


Répondre


Et aussi…

 

slider35
slider34
slider23_bonus
slider33bis
slider33
slider32
slider31
slider30