Quand le Canard sort de l’oeuf (1/3)

slider16picto052_3


DE L’EFFET D’IRON MAIDEN SUR L’ESPRIT D’UN JEUNE HARDOS DERANGE 

1

Coincé comme un mauvais rêve entre les t-shirts « funs » et ceux de grandes marques, son visage me glace d’abord le sang. Rictus mauvais, trois poils sur le caillou en pétard, le zombie me dévisage. Mon cœur s’est arrêté. Dans sa main, une hache ensanglantée. Il s’apprête à achever la victime suppliante à ses pieds. Cet œil sadique qui me regarde m’interdit tout mouvement. Le coup fatal va être porté, puis ce sera sans doute mon tour. Je lis l’inscription au-dessus de la scène de crime : « Iron Maiden », « Killers ».

Malgré moi, magnétiquement, je fonce sur le portant de t-shirt. Droit sur le zombie, il m’appelle, toute résistance est inutile. Fébrilement, j’ose à peine toucher l’étoffe. Cette tête de mort qui revient, elle est partout, déclinée à toutes les sauces, mise en scène à chaque fois différemment. A moto, sur un champ de bataille, emprisonnée. Mais peu importe le décorum, chacune de ses fresques me brûle le visage, me brouille la vue, palpitant au taquet. Les flammes de l’enfer sur du 100 % coton.

L’un d’eux est absolument magnifique : on y voit ce monstre s’extraire de son tombeau, frappé au milieu du front par un rayon de lumière. Il se dégage une telle puissance de cette « fresque » que, pouls au maximum, j’entends un petit « ploc » raisonner quelque part dans mon crâne. Même sous la torture, mes parents ne m’achèteraient jamais un tel t-shirt. Lucidement, je fouille parmi les autres fringues du portant. J’en repère un sur le thème de l’Égypte : « Powerslave ». La tête de mort est plus en retrait et les couleurs sont plus douces, presque pastels. Pas mal. Je tente le coup en désespoir de cause, sait-on jamais.

— Qu’est-ce que c’est que cette horreur ? Hors de question de t’acheter une mocheté pareille !

Iron Maiden est donc retourné sur son portant. J’allais devoir attendre dix longues années pour pouvoir légalement porter le plus beau t-shirt du monde.


Le reste de la chronique est désormais disponible en version Kindle ICI (jusqu’au 31 aout 2016, PGC participe au concours des « Plumes Francophones », merci pour votre soutien)

Retour aux Chroniques
Retour en haut de page

A propos de Canard :

Les autres commentaires de Canard

23 réponses à “Quand le Canard sort de l’oeuf (1/3)”
  1. Fitch Zardû
    01.06.2014

    « Iron Maiden n’est pas une marque de T-shirt », fallait la trouver celle-là. Elle vaut son pesant de platine. Le rite initiatique, a, de tout temps, été un bon alibi au sadisme. On l’appelle aussi « bizutage » d’ailleurs et c’est formellement interdit, enfin, en théorie. Mais non, je ne vise pas l’ENSAM ni la fac de médecine…

    • CLEM
      01.08.2014

      Hello !

      Ma foi, je sors de l’ENSAM, je suis fan de métal…
      Et je n’ai jamais été bizuté, par contre qu’est-ce qu’on a pu écouté de MAIDEN !!!

      Up the irons !!!

  2. Zoliv
    01.06.2014

    Le Petit Nicolas, mais version Hard Rock !

  3. 01.06.2014

    Enfin un papier sur mon groupe favori :)

    Tout comme toi, ma première rencontre avec le groupe anglais a été par l’intermédiaire de leur mascotte Eddie, celui de « Live After Death » en 1985 lorsque j’étais au collège. Le début d’une grande histoire d’amour qui n’a jamais cessé.
    Au fait, Bruce a remplacé Di’Anno à la fin de l’année 1981 et non en 1983 ;)

    Vivement la suite !

  4. Tonton
    01.06.2014

    C’est marrant parce que moi je pensais vraiment que c’était une marque de T shirt mais le groupe concerné était « Metallica »!!!

  5. esprit frappeur
    01.06.2014

    ça me rappelle la pochette de Piece of mind qui me faisait de l’œil dans les bacs alors que je disposais de zéro argent de poche. Lorsque je l’ai montré à maman, elle n’a rien voulu savoir. Pour sûr qu’il m’aura obsédé cet album, au tout début de mon initiation musicale. Mais pour ma part, j’ai pu obtenir des renseignements assez tôt. Le début d’une belle amitié, en l’occurrence…
    allez zou, la suite…

  6. Axldobby
    01.06.2014

    Quelle bande de connards… J’ai connu une petite enflure redoublante de la même trempe, lors de mon entrée en sixième. Venant d’un petit patelin, l’arrivée dans un établissement de plus grande envergure m’avait impressionné et comme un con (à l’instar du Canard), je croyais normal de se prendre quelques sévices corporels (rossées et cie) pour intégrer ce nouveau monde. Bref, notre roquet a un jour eu un retour avec investissements de ma part, excédé que j’étais de la terreur dans laquelle il nous avait plongé. Même la surveillante n’avait pas réagi à la branlée que je lui administrais. Que ça fait du bien de parfois rétablir les règles… Et je rejoins (et confirme) les propos de l’ami Zardu: « Le rite initiatique, a, de tout temps, été un bon alibi au sadisme. ».

    Retour au papier. J’aime bien cette approche. J’étais plus âgé lorsque j’ai réellement aspiré au Hard-Rock/Heavy-Metal mais déjà, début collège, j’admets avoir été subjugué par IRON MAIDEN (ainsi que QUIET RIOT et ANTHRAX). Malheureusement, à l’inverse de Canard, je ne connaissais pas le nom du groupe. Bien emmerdé! :'(

    Euh, autre chose: le grand timide que je suis te remercie de l’avoir cité dans ton édito :)

    • Canard
      01.07.2014

      C’est normal et c’est moi qui te remercie de ton coup de main.

      Pas Grand Chose, c’est aussi de l’amour et des bisous.

  7. Georges
    01.06.2014

    Moi je l’ai decouvert recemment la Vierge :) Pas étonnant que le groupe ait tant de fans vu ses idées marketing géniales. Une mascotte zombie, ce logo très accrocheur, des pochettes magnifiques et liées entre elles… Tout est là pour entrer dans cette merveilleuse  » secte ». Pour ma part, c’est surtout sa réputation grandiose qui m’a incité à aller l’écouter, et je ne suis pas déçu ;)

  8. chipstouille
    01.06.2014

    C’est marrant de tiquer sur l’arrivée de Dickinson en 1983 et pas sur la création du groupe en 1981…

    J’ai moi aussi découvert le groupe de par ses T-shirt avant de réaliser des années plus tard qu’il s’agissait de musique.

    Sauf que le T-shirt était porté par la grosse brute de primaire dans mon histoire… :)

  9. Rikkit
    01.06.2014

    J’avoue moi au début, Eddie il me foutait les jetons. J’ai eu à peu pret le même parcour que le tiens, mais c’était à coup de Rhapsody. Tout le monde en était fatigué, bien sur le second groupe que j’ai rejoint est Maiden. Mais Rhapsody à 13 ans, c’était juste magique sérieux.

  10. Tonton
    01.07.2014

    J’avoues que j’avais tilté sur le « 1983 » mais j’avais pas fais gaffe a la création du groupe en 81… Et du coup, je me dis : que ptete qu la bibliothèque de Canard ne pouvait être dans la faux? Merde on nous aurait menti? C’est donc Paul Di Anno qui chante sur « number of the beast »?

    Ce qui veut dire que Dickinson a marqué son arrivée avec un album que je deteste dans la disco du groupe: Piece of mind?

    Mon cher caneton tu m’apprends bien des choses et parfois ça fait mal!!!

    • Canard
      01.07.2014

      C’est typiquement le genre de « détail » où je suis pas bon et/ou que je prends pas la peine de vérifier.
      M’enfin bon je vais éditer.

      • chipstouille
        01.08.2014

        Ah! Je pensais que tu citais l’encyclopédie dans le texte moi :) Ca doit être mon côté matheux le fait d’imprimer les dates.

        • Tonton
          01.09.2014

          Ah oui moi aussi j’ai pensé qu’il citait l’article lu à la bibliothèque, en fait c’est bien plus grave!!!! Canard tu t’es planté dans les dates? Sur un groupe comme Maiden? T’es foutu mon garçon!!! (smiley qui sourit et de la couleur que tu veux)

          • Canard
            01.10.2014

            Suis quasi certain que l’article donnait ses dates. Ceci étant, j’aurais du corriger de moi même…

  11. Kanda
    01.08.2014

    Bon article, on attend la suite…

  12. CLEM
    01.08.2014

    Perso, j’ai découvert à la médiathèque de ma petite ville, avec X-Factor, y’a plus de 15 ans…
    C’est bien le visuel qui m’a fait emprunté le CD.
    Dans la platine, 1ère piste, Sign of the Cross… après qques secondes j’ai zappé, ça démarrait trop lentement avec les chants grégoriens. 2nde piste, c’est parti !!! Lord of the flies… et depuis j’ai tout acheté.

    Un autre album que j’ai acheté grâce à la pochette : le symphony of enchanter lands de qui vous savez !

  13. phenomena
    01.09.2014

    J’ai connu Iron Maiden avec le film phenomena de Dario Argento. Une jeune fille se faisait trucider sur « flash of the blade ». Sublime. A l’epoque, pas d’internet et c’etait difficile d’avoir des renseignements. Cela se meritait finalement d’ecouter du metal. En plus, les pochettes 33tours avaient de la gueule. Bonnes chroniques en tout cas. Bonne continuation.

  14. RICHTER
    09.15.2014

    Quel chance de pas avoir vécu un tel calvaire à la découverte de Maiden.

    Un duo de gentils qui avaient des cartes postales, et drapeau qui tuait!!!
    J’en revenais pas de cette imagerie si violente, puissante et dangereuse.

    Et cet album live, avec une pochette ENORME..,mais A REAL DEAD ONE . J’avais jamais vu cela! Et encore, j’avais rien vu…
    Vite la suite! Je m’abonne!

  15. yaya
    11.09.2014

    Mes albums préférés de Maiden sont l’éponyme , Killers , Piece Of Mind , Powerslave , Somewhere In Time , Fear Of The Dark et The X Factor

  16. Canard
    01.10.2014

    Merci beaucoup les gars.
    Je vais de mon côté voir pour faire voter pub sur ma page.


Répondre


Et aussi…

 

slider35
slider34
slider23_bonus
slider33bis
slider33
slider32
slider31
slider30